Résidence territoriale en milieu scolaire Saison 2

Le succès d’une association détonnante

Lors de la saison 2018/2019 nous étions associés aux Collèges Molière et Wallon ainsi qu’à l’école Rosa Parks pour entreprendre une grande exploration des thématiques chères à Lewis Carroll dans ses oeuvres sur Alice. Cette traversée vue de l’école élémentaire jusqu’à la 5ème et l’UPE2A-NSA (élèves allophones) a été riche en découvertes et en fantaisies. La restitution finale a été accueillie avec beaucoup de délicatesse par toute l’équipe du Théâtre Antoine Vitez (Scène d’Ivry) et de l’Espace Gérard Philippe. Ces grandes journées de restitution sous la forme d’une exposition d’installations que nous avons appelé Quelque chose d’Alice ont marqué les esprits et même la presse locale. Vous pouvez revivre tout cela en retrouvant tout nos articles sur le sujet ici : La résidente territoriale à Ivry

Le bilan été tellement stimulant que les institutions à l’origine du financement du projet nous ont accordé un prolongement de cette mission pour la saison 2019/2020 afin de développer les projets que nous avions écarté par manque de temps et de moyens.

Lewis Carroll en filigrane

Le prolongement de cette aventure en 2019/2020 repose sur une articulation plus fine avec notre future création (horizon novembre 2020). Toujours soutenu par les motifs de l’univers de Lewis Carroll nous questionnons l’adolescence voire la préadolescence vue depuis les jeunes d’aujourd’hui. Le tout passé au filtre un peu dingue des personnages de L. Carroll et mijoté dans une narration qui s’inspire de la grammaire des réseaux sociaux.

Encore un gros projet, intime et délirant qui sera porté cette fois par des élèves de la 4 ème à la troisième et l’UPE2A-NSA (élèves allophones). C’est l’occasion pour nous d’atteindre les élèves plus grands que nous n’avions pas pu rencontrer l’an dernier et qui ont aussi un regard déjà plus averti sur ce que c’est que de grandir et de devenir ado.

Nous reprenons du service avec les enseignant.e.s et tout le personnel des collèges Molière et Wallon qui comme toujours sont d’un soutien indéfectible pour permettre à leurs élèves de vivre collectivement cette immersion artistique.

Première phase : être ado en 2019…

C’est la classe de 4ème d’Aline Pradoura au Collège Wallon qui se lance la première dans nos investigations. Débats, brainstorming, entretiens… tout y passe même l’organisation d’un faux procès des parents et de leurs injonctions quotidiennes.

à suivre… la création d’une narration à partir des premiers échanges et le bricolage d’un réseau social inventé.

Commentaires