Mais regarde toi ! coup de blush sur Nathy

Photos : Nicolas Guillemot

Fantastique, lumière, transparence et grand écart

Nathy travaille avec nous depuis … toujours disons le simplement. Elle connait nos atermoiements, nos idées géniales et nos aspirations improbables. Elle nourrit notre imaginaire en y apportant sa touche de franchise salvatrice et surtout ses multiples talents comme savoir jouer la transparence de la carnation pour plus de subtilité, jouer la carte de la transformation radicale en créature venue de la planète Quatre Ailes, jouer main dans la main avec la lumière et la vidéo pour booster un visage perdue et faire naître nos rêveries.

Adolescence, jeunesse, glamour, paillettes et masque virtuels

Sur Mais regarde toi ! Nathy est sur tous les fronts. Il y a l’inévitable question de l’adolescence et de trouver à la fois la fraîcheur et la fragilité du visage d’une jeune fille qui quitte l’enfance. Ensuite, il y a la question du glamour, des paillettes et du côté pop psychédélique qu’exige pour nous la confrontation avec l’univers de Lewis Carroll.

Photo : Nicolas Guillemot

Et enfin, il y a notre désir essentiel d’utiliser la vidéo pour raconter des histoires. Ici nous questionnons une approche que les plus geek et les plus jeunes d’entre nous connaissent bien. Ce sont les masques virtuels que certaines application comme Snapchat ou Instagram ont popularisé. Il s’agit d’une technologie à base de réalité augmentée permettant de superposer un masque ou un filtre ou un Lens sur le visage d’un acteur pour changer ses caractéristique physiques. Le résultat est souvent bluffant mais la fusion est parfois brouillonne. C’est là que Nathy intervient pour créer dans les visages une continuité du masque virtuel pour permettre une meilleure sensation de réel ou plus exactement pour croire davantage à l’illusion technologique. Une approche plastique l’on adore. Celle de mélanger la technologie, le théâtre et le travail de collage, de bricolage… Nathy sera donc aussi dans la minutie de ce travail pour faire le pont entre numérique et artisanale.

Photo : Nicolas Guillemot

Regardons la situation les yeux dans les fards

Nathy qui a commencé cette création avec tout son coeur et son art, va devoir passer le relais à un.e autre artiste du maquillage que nous cherchons encore. Une chute malheureuse l’empêche de poursuivre l’aventure. Nous lui souhaitons évidemment un bon rétablissement. Show must go on !!!

Mais regarde toi ! coup de projecteur sur Coline

Couverture Coline Mais regarde toi ! les costumes
photos : Nicolas Guillemot

Des créations, du prêt à porter, du bricolage, de la vidéo, du théâtre, de l’acrobatie…

Coline mobilise tout ses talents pour s’atteler à chacune des facettes du futur spectacle et des contraintes qui en découlent. Aborder la pluridisciplinarité n’est pas qu’une idée c’est un principe qui touche tous les créateurs et créatrices qui approche nos projets.

Les costumes de Mais regarde toi ! racontent la réalité de l’adolescence d’aujourd’hui avec un regard qui doit être en relation avec la jeune Anna sans tomber dans le caricatural. Il y a donc un équilibre à trouver entre l’adolescence contemporaine, le caractère du personnage, la grande liberté de mouvements nécéssaire à la comédienne et acrobate qui interprète Anna. Sans oublier les exigences techniques de l’usage de la projection vidéo et de la lumière de scène pour trouver un équilibre durable sur toute la pièce.

Coline Mais regarde toi ! dans l'atelier du théâtre
photo : Nicolas Guillemot

Pour les autres personnages c’est un savant mélange entre personnages issues du réel, personnages fantastiques aux formes et proportions exagérées et personnages fictifs dont l’apparence sera modifiée par des filtres et des déformations audiovisuelles. Il y a donc un va et vient entre un travail de création, de détournement et d’habillage. Et comme nous sommes toujours guidés par l’imaginaire d’Anna on ne doit pas perdre de vue de jouer avec des codes contemporains ou de les transformer.

Coline Mais regarde toi ! esquisses
photo : Nicolas Guillemot

C’est dans cette dynamique que Coline coupe, tranche, colle, découpe, brode, scie, coud et épingle. Petit à petit les silhouettes se dessinent et passent du papier à la 3D.

Coline Mais regarde toi ! mannequin
photo : Nicolas Guillemot

Pour prendre toute la mesure de son univers… Ça se passera en novembre 2020 à Ivry-sur-seine

Mais regarde toi ! Coup de projecteur sur Frédéric

collage de photos de répétitions Mais regarde toi par le collectif quatre ailes avec Frédéric Chevaux
photos : Nicolas Guillemot

Frédéric Chevaux nous accompagne de nouveau dans cette aventure théâtrale et pluridisciplinaire. Il était déjà aux commandes de l’écriture de Certains regardent les étoiles en 2018 et il nous fait le plaisir de poursuivre l’aventure avec Mais regarde toi ! prévu pour novembre 2020.

Une écriture de plateau, une écriture d’adaptation, une écriture plastique…

photo de répétitions Mais regarde toi par le collectif quatre ailes avec Frédéric Chevaux
photo : Nicolas Guillemot

Le défi de l’écriture de Mais regarde toi ! est énorme. D’une part parce que nous avons perdu plus de trois mois de travail avec le confinement lié à la pandémie mais surtout parce que c’est une approche inédite pour nous. Habitués des adaptations et des réécritures nous avons décidé d’expérimenter un autre regard pour saisir l’adolescence d’aujourd’hui avec la poésie et la féerie cruelle que sait tisser Frédéric. Le spectacle repose sur l’inspiration venue de l’écoute du podcast Entre saison 1 de Louie Media, l’apparition de faits divers violents liés à l’adolescence comme l’histoire d’Evaëlle 11 ans poussée à bout par le harcèlement et l’univers de Lewis Carroll dans De l’autre côté du miroir.

Frédéric lors de ces dernières répétitions de septembre est passé par l’intense processus d’écriture par le plateau pour nous permettre d’expérimenter la dramaturgie, d’improviser autour de son texte et de l’éprouver avec le dispositif scénique et audiovisuel.

Un texte en strates

photo de répétitions Mais regarde toi par le collectif quatre ailes avec Frédéric Chevaux
photo : Nicolas Guillemot

Le résultat de tout cela est un texte en strates et en recouvrements. Il y a Anna qui navigue entre rêve et réalité, vivant au présent des aventures folles. Il y a au loin une voix mystérieuse mais familière à Anna qui lui parle comme si elle la connaissait. Et enfin, il y a tous les personnages et toutes les apparitions qui vont surgir comme dans un jeu d’aventures. De cette apparente complexité survient l’univers propre à Lewis Carroll, le trouble propre à l’adolescence et la fantaisie sensible qui unit Frédéric au Collectif Quatre Ailes.

Soyons honnêtes…

Cette écriture n’est pas de tout repos, on se prend la tête, on se la tape contre les murs, on saigne nos cerveaux, on étouffe sous nos masques, on a de la buée sur nos lunettes, on se plante des stylos dans la main de désaccord, on a les yeux rouges et secs de surdose de traitement de textes, nos techniciens menacent de nous abattre avec un fusil à lunette, les interprètes convulsent de tergiversations sur le plateau et Frédéric a fusionné avec l’imprimante laser du théâtre. Mais tout ça c’est pour vous, alors on est content ! Rendez-vous en novembre 2020

Certains regardent les étoiles… Au Maroc !

Premiers pas en dehors de notre continent pour Victor et Gabrielle

C’est avec beaucoup de fierté et d’émotions que nous vous annonçons le départ de Certains regardent les étoiles pour une tournée de 5 villes du 11 au 18 février 2020 au Maroc. Donner à voir et à entendre nos créations en dehors de nos frontières est toujours un moment précieux et une grande responsabilité, en particulier quand il s’agit de s’adresser à la jeunesse. Nous sommes impatients de partir à l’aventure et à la rencontre de nos nouveaux spectateurs et spectatrices.

Notre itinéraire…

11/02/2020 – Marrakech – en savoir plus

13 et 14/02/2020 – Tétouan – en savoir plus

15/02/2020 – Tanger – en savoir plus

17/02/2020 – Meknès – en savoir plus

18/02/2020 – Fès – en savoir plus

La tournée 2020 de Certains regardent les étoiles continue

Un accueil aux petits oignons en Essonne

Après une série de représentations et de rencontres dans la jolie salle Pablo Picasso à La Norville nous avons foncé vers Étampes et son théâtre classé aux monuments historiques.

Une chose est certaine, c’est toujours fort en émotions de revenir sur ce territoire qui nous a déjà reçu tant de fois. Que se soit pour nos créations ou des actions culturelles, le public nous y est cher et les partenaires sont toujours très présent.e.s pour faire de ces temps de partage de belles fêtes. Ces dernières semaines on a tous regardé les étoiles !

Soutenez Certains regardent les étoiles au Festival d’Avignon Off 2019

Certains regardent les étoiles / voir la fiche du spectacle

Votre aide nous est indispensable

En faisant un don de quelques euros, vous soutenez le spectacle et le Collectif dans cette aventure que représente une participation au festival d’Avignon. Un don de 5 euros c’est 1,70 € réellement payé après défiscalisation de 66 %. Quand on sait qu’Avignon pour une compagnie c’est rarement moins de 30 000 euros, vous comprenez pourquoi chaque petit signe d’encouragement de votre part compte énormément.

Consulter le formulaire de dons sécurisés

Vidéo des secrets des tournages de Certains regardent les étoiles

Photo : Sebastián Gomez Lechaptois

Nous sommes fiers et émus de vous dévoiler ces premières images qui livrent les petits secrets de notre nouvelle création. Une aventure collective qui navigue entre la grande équipe du cinéma et l’intimité du seul en scène. Des images qui racontent un bout de notre histoire et de celle des personnages qui seront au coeur de Certains regardent les étoiles.  Mais c’est aussi une façon pour nous de rendre visible une partie de la création qui est toujours dissimulée. 

Tournages : Certains regardent les étoiles

Une nouvelle semaine vient de s’écouler à toute vitesse au Théâtre Antoine Vitez (scène d’Ivry). Une semaine pour bâtir les grandes lignes de Certains regardent les étoiles et confronter le texte dont nous vous parlions la semaine dernière aux images tournées cet été, aux premières pistes musicales et autres sons. 

Tournage images de scène (Certains regardent les étoiles).
Photo : Sebastián Gomez Lechaptois

Pour ne pas tout vous révéler de nos expériences, nous allons vous mettre en appétit avec quelques clichés de Sebastián Gomez Lechaptois qui est venu capturer l’ambiance de ce tournage d’une semaine. Un tournage sur fond vert qui aura mobilisé 2 théâtres, une équipe technique de choc et de charme (caméra, réalisation, lumière, costume, maquillage coiffure, plateau… la totale), des artistes dont la jeune Camille, nos complices (Julie, David et Jean-charles) et de nouveaux talents comme Nadine, Laurence et Alexandre qui nous ont fait le plaisir de jouer aussi en langue des signes… 

Alexandre Bonstein, Fiona Rossini, Camille Saugeon Maurice
Photos : Sebastián Gomez Lechaptois