Premier épisode de notre tournée au Maroc

Certains regardent les étoiles va déployer ses ailes pour changer de continent. On ne vous cache pas que comme pour chaque aventure internationale à notre actif… Il y a de nombreux imprévus. Cette fois-ci, par exemple, les roues de la voiture en charge du décor étaient en surchauffe… au point d’avoir envie de prendre feu et de réclamer un changement de véhicule en catastrophe. Mission réussie par Manu en un tour de main et au prix de quelques heures de sommeil en moins. Une fois passé le désormais traditionnel « ça ne rentrera jamais… » de Michaël en regardant la scéno. Nous sommes arrivés à l’aéroport avec 15 bagages à enregistrer à porter à 3…

Après avoir tourné beaucoup sur nous même et pris les ascenseurs pour faire 0/-1 à de multiples reprises nous avons trouvé le fameux TELEPHONE BLANC pour joindre l’agent de la douane… Pour le plaisir voici le message reçu dans le combiné : « ce poste est transféré si vous souhaitez annuler le transfert faites le …  » Circonspects et incrédules nous avons écouté en boucle ce message une dizaine de fois avant de nous décider à foncer sans plus de précaution vers le téléphone NOIR de l’étage supérieur.

Et là, entre le téléphone NOIR et la borne de détaxe à lecture de codes barres nommée PABLO ; un guichet ouvert qui a validé notre dossier.

Nous en venons maintenant au dépose bagages et à notre côté HORS FORMAT (oui on a tout de même une cerce de plusieurs mètres de diamètre sous les bras). Imaginons maintenant Michaël entre stress pré-décollage et angoisse de voir l’hôtesse au sol peser le décor (« ça va être BEAUCOUP trop lourd »). C’est déjà une scène en soi. Mais ajoutez à cela qu’il explique à Damien mais en fait secrètement dirigé à l’hôtesse qu’elle se trompe dans sa procédure. Parce que lui, il connait la procédure… il l’a lue toutes les nuits depuis le mois de novembre sur le site internet de la compagnie aérienne pour préparer le voyage. Dois-je préciser que ce que faisait l’hôtesse nous était favorable ??? Mais notre étoile était bonne et tout notre barda est partie en soute… sous l’oeil amusé du personnel.

Il nous reste à évoquer la tempête Ciara qui menaçait notre vol d’un vent à faire tourner nos perruques, de l’hôtesse à la porte d’embarquement qui voulait mettre les trois vidéoprojecteurs en soute (un assassinat !!!!)… là pour le coup c’est Damien qui a lançait un tonitruant : ça, ça n’est absolument pas possible du tout !!! Puis il y a eu le cinéma du décollage, le cinéma avec le steward Benoit, le cinéma de pousse toi Manu je veux aller aux toilettes (18 fois) ou je veux un goûter dans l’avion c’est nul les low-cost, le cinéma de « ouvrez vos bagages » à la douane au Maroc… et puis finalement…. Youness est arrivé avec notre tour bus et là … Et bien là, les choses commencent…

https://www.instagram.com/p/B8ZC9DNIVbR/?utm_source=ig_web_button_share_sheet

Commentaires